musique publicitaire : une étude empirique sur les effets persuasifs de la musique classique

Publié en 2011 dans Management et Avenir, cet article de Samuel Mayol traite de l’influence de la musique dans la publicité. L’auteur a testé les effets de la musique classique sur des sujets jeunes.

L’auteur résume son travail ainsi : La majeure partie des recherches sur le rôle de la musique publicitaire a considéré celle-ci via sa fonction symbolique ou affective. En revanche, aucune recherche n’a tenté de vérifier si ce stimulus avait le pouvoir de modifier les routes de persuasion empruntées par les consommateurs. Par ailleurs, l’âge des consommateurs est une variable importante à prendre en compte dans le rôle de la musique publicitaire. Cet article cherche à mesurer les effets de la musique sur les routes empruntées par les consommateurs, en limitant l’étude aux seuls effets de la musique « classique » sur des sujets « jeunes ». Ainsi, une musique pour laquelle le consommateur n’a pas, a priori, de prédispositions particulièrement favorables, peut, néanmoins, faciliter la formation de réponses favorables à l’annonce. Pour plus d’information, voici les références complètes : Mayol S. (2011), L’influence de la musique publicitaire : une étude empirique sur les effets persuasifs de la musique classique, Management & Avenir, 47, 281-294

À propos

Je suis professeur de marketing à NEOMA Business School et chercheur au laboratoire CNRS DRM-DMSP (UMR7088) de Paris-Dauphine. Associé fondateur de l’agence de communication sonore et de design musical AtooMedia, je suis également Business Manager de la société Mediavea, experte en sonorisation de magasins.Diplômé en 2001 de TELECOM Ecole de Management (ex- INT Management) et d’une maîtrise en sciences de gestion, j’obtiens un doctorat ès sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine en 2007.

Publié dans Non classé
Stats du Site
  • 41,914 vues sur ce blog
Follow Identité sonore, marketing sonore et sensoriel on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :