La situation musicale : de la musique expérimentale au design sonore/musical (partie 2)

Voici la seconde partie du texte de Rémi Lavialle…

Appréhender la musique à travers la situation musicale constitue pour le créateur de musique une démarche globale : il devient créateur d’une situation de vécu de la musique dans laquelle la musique n’est plus le seul matériau à travailler, bien qu’elle reste son objet principal. Si le musicien est appelé à créer une musique pour une situation dans laquelle la musique n’est pas l’objet principal, la démarche globale de situation musicale lui permettra de comprendre les rapports que devra entretenir la musique avec les autres composantes de cette situation. De la même manière le designer sonore devra envisager de manière globale l’objet pour lequel il doit travailler le son, les différentes caractéristiques de celui-ci telles que la forme, la couleur, mais également le toucher, l’odeur et le son étant intrinsèquement liées et influençant la qualité globale de l’objet.

L’aller-retour entre une démarche expérimentale et une démarche plus fonctionnelle permet au créateur d’engendrer de nouvelles perceptions et de nouveaux comportements dans des situations qui peuvent être déstabilisantes pour l’auditeur, puis d’intégrer ces découvertes dans des situations au contraire plus structurantes ou apaisantes. Chaque situation dans laquelle l’individu entend ou écoute de la musique est une situation musicale. Il en existe ainsi une infinité. La musique a la capacité d’engendrer chez l’individu des perceptions, des émotions et même des comportements. Plus qu’à la musique proprement dite, l’individu se trouve à tout moment immergé dans le sonore. La musique du XXème siècle a étendu le domaine du musical au domaine du sonore, en prenant pour matériau plus seulement les notes de musique ou les rythmes mais également les sons. Elle a fait des bruits, considérés comme non musicaux, des sons, qu’elle utilise alors comme matériau. Elle a également considéré que l’environnement d’écoute, la situation de vécu de la musique et ses multiples caractéristiques pouvaient devenir des matériaux pour la création et pouvaient être intégrées dans une démarche globale.

Appréhender la musique et plus largement le sonore à travers la situation musicale revient donc à resituer l’individu en situation de vécu de la musique ou d’immersion dans le son, en interaction avec le monde de la situation musicale particulière dans laquelle il se trouve, et ainsi avec le monde en général. Il s’agit alors pour le créateur d’inventer de nouvelles situations musicales, créatrices ellesmêmes de nouvelles manières d’habiter le monde ; mais également de créer des situations musicales structurantes et chargées de sens afin que l’individu n’ait plus à seulement subir les bruits du monde. C’est une partie du travail du designer musical et sonore.

À propos

Je suis professeur de marketing à NEOMA Business School et chercheur au laboratoire CNRS DRM-DMSP (UMR7088) de Paris-Dauphine. Associé fondateur de l’agence de communication sonore et de design musical AtooMedia, je suis également Business Manager de la société Mediavea, experte en sonorisation de magasins.Diplômé en 2001 de TELECOM Ecole de Management (ex- INT Management) et d’une maîtrise en sciences de gestion, j’obtiens un doctorat ès sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine en 2007.

Publié dans Marketing sonore, design musical, identité sonore

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site
  • 41,753 vues sur ce blog
Follow Identité sonore, marketing sonore et sensoriel on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :