Exclusif! Découvrez des résultats du premier tour de l'élection présidentielle en avant première !

Les bureaux de vote ont ouvert il y a à peine 1h30 et des résultats de l’élection présidentielle sont déjà connus…

… 100% des vainqueurs de ce premier tour ont tenté leur chance !

Eh oui… vous croyez quoi ? Nous ne parlons pas politique sur ce blog, mais simplement du concept de marketing sonore, d’identité musicale et autre utilisation de la musique à des fins de communication. Du coup, comme on est sur un blog dédié à l’identité sonore, cet article est l’occasion de faire écho d’un bon article du Monde sur les bandes son des candidats. Objectif de ces musiques de présidentiables, mettre de l’ambiance, préparer les foules à l’entrée du candidat, rythmer la soirée, etc. Les grands meetings ont aussi à 100% été musicalisé soit avec des reprises de grands thèmes, soit par des compositions originales… petite revue musicale en ce jour de premier tour :
José Bové, à Aubagne, a laissé le chanteur local faire un hymne à sa gloire pour utiliser dans un deuxième temps la composition reggae de l’humoriste Gustave Parking intitulé « Ah si j’osais Bové »…
Pour Olivier Besancenot, ce fut le Taktik Collectif de Toulouse et une version reggae de L’Internationale interprétée par le rappeur Monsieur R.
Beaucoup plus classiques dans leurs approches, Marie-George Buffet utilise environ 40 sec. de musique électro en début de réunion et y met un point final avec l’Internationale et la Marseillaise. Tout comme Arlette Laguiller, également traditionaliste, qui chante les fameux chants révolutionnaires et interprète une Internationale a capella pour générique de fin.
D’autres candidats ont ressorti les bandes son de leur précédente campagne. Tel est le cas de Jean-Marie Le Pen qui n’a pas changé ses habitudes par rapport à 2002 : Vangelis et son Conquest of Paradise, Nabucco de Verdi et version jazz de la Marseillaise pour conclure. François Bayrou a fait de même et gère son arrivée sur Revelation de Cerrone remixé par Bob Sinclar. Objectif affiché, dynamiser la salle et monter en puissance. Enfin, l’article précise également que « comme leurs concurrents, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal s’efforcent d’abord de préparer le terrain (la candidate socialiste recourt aux services d’une escouade de DJ’s) avant de fendre la foule au son d’une mélodie composée à leur intention. »

Ces compositions musicales permettent d’éviter que les artistes s’émeuvent de la réutilisation de leurs oeuvres à des fins politiques (Cali n’a pas aimé la réutilisation d’une de ses chansons par Laurent Fabius). Décidément, le marketing sonore est partout… même les politiques y font attention ! Si vous avez des infos sur ce que les autres candidats ont utilisé… n’hésitez pas à l’indiquer en commentaire, histoire d’être complet et de ne pas influencer les votes😉

(source : lemonde.fr, 17/03/2007)

À propos

Je suis professeur de marketing à NEOMA Business School et chercheur au laboratoire CNRS DRM-DMSP (UMR7088) de Paris-Dauphine. Associé fondateur de l’agence de communication sonore et de design musical AtooMedia, je suis également Business Manager de la société Mediavea, experte en sonorisation de magasins.Diplômé en 2001 de TELECOM Ecole de Management (ex- INT Management) et d’une maîtrise en sciences de gestion, j’obtiens un doctorat ès sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine en 2007.

Publié dans Impertinences

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site
  • 41,914 vues sur ce blog
Follow Identité sonore, marketing sonore et sensoriel on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :