Les supermarchés se mettent aux bruitages sonores au lieu de musique d'ambiance …

Nous avions eu écho de quelques tests réalisés en France à ce sujet et d’enseignes qui réflèchissaient à la diffusion de bruitages sonores au lieu d’une simple musique d’ambiance… aujourd’hui, nos amis suisse ont franchi le cap et l’enseigne COOP diffuse dans près de la moitié de ses magasins des bruitages d’oiseaux, d’animaux, des rires d’enfants, des sons de cloche, …

Mission de ce nouvel habillage sonore: transporter la clientèle loin de l’univers aseptisé de la consommation de masse. Voilà la nouvelle idée du grand distributeur bâlois pour adoucir la corvée des courses. «Cette atmosphère rappelle la nature, explique Jörg Birnstiel, porte-parole de Coop. Elle renvoie à notre gamme de produits naturels et bio. Nous voulons aussi que nos clients ressentent un sentiment de bien-être.» C’est tout? «Il est clair que s’ils s’attardent dans nos magasins, ils consommeront davantage.» Après le lancement de sa ligne de produits bon marché, de son label «plaisir» (Fine Food) ou de sa carte de crédit «low cost» à l’automne, Coop mise donc sur le marketing sensoriel dans sa guerre qui l’oppose à Migros (lire ci-contre). Testé dans une poignée de grandes surfaces au début de l’année, le concept a été étendu il y a quelques semaines à près de la moitié des magasins du groupe. (source : 24heures.ch)

Nous pouvons légitimement nous interroger sur l’efficacité d’une telle démarche. Certes, l’ambiance va être surprenante, mais clairement nous voyons poindre deux éceuils dont un mentionné dans l’article :

  • Avec 300 bruitages, le personnel du magasin va très vite se lasser de l’ambiance sonore. En effet, entendre du matin au soir les oiseaux et les enfants va être trop répétitif pour les caissières et les employés. Il faudrait songer à diversifier l’ambiance sonore.
  • L’autre point c’est le manque de congruence entre l’univers attendu par le consommateur et l’univers diffusé en magasin. En effet, mous attendons nous réellement à entendre un bruit de clocher dans une grande surface ? Non ! Cette originalité risque de surprendre au cours des premières écoutes puis de lasser les consommateurs réguliers…
À propos

Je suis professeur de marketing à NEOMA Business School et chercheur au laboratoire CNRS DRM-DMSP (UMR7088) de Paris-Dauphine. Associé fondateur de l’agence de communication sonore et de design musical AtooMedia, je suis également Business Manager de la société Mediavea, experte en sonorisation de magasins.Diplômé en 2001 de TELECOM Ecole de Management (ex- INT Management) et d’une maîtrise en sciences de gestion, j’obtiens un doctorat ès sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine en 2007.

Publié dans Marketing sonore, design musical, identité sonore
4 comments on “Les supermarchés se mettent aux bruitages sonores au lieu de musique d'ambiance …
  1. elsa dit :

    bonjour je suis une élève de 1er et j’ai un exposé à faire sur "le marketing sensoriel" en communication, mais je trouve peu d’information, je n’arrive pas à trouver le point de départ, si des études on était faites et si le "marketing sensoriel" fonctionne vraiment sur les individus ?? pouriez vous éclairé ma lanterne. merci

  2. Ced Nooz dit :

    Effectivement, j’ai moi même pu constater dans mon magasin Champion qu’ils diffusaient depuis peu des chants d’oiseaux au rayon primeurs. Eh bien je trouve l’idée excellente car la "congruence" est effective, à mon goût, et les consommateurs, comme les employés semblaient en être satisfaits. (je pense que des employés entandant en boucles une playlist de morceaux à vendre au rayon disque doivent être plus agacés que ceux "subissant" ces fameux sons d’oiseaux! Que cette idée fasse son chemin, je suis pour!!

  3. e.musicales dit :

    C’est sûr qu’une ambiance sonore pareille à longueur de journée doit être difficile à supporter. Quelle solution alors ??
    Moi je recherche une entreprise spéciallisée dans la création d’identité sonore sur la région bretagne ou pays de la loire…
    Comment faire ? des contacts, des liens ???

  4. bricolo dit :

    la virtualité du monde finit par éteindre l’espace imaginaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site
  • 41,753 vues sur ce blog
Follow Identité sonore, marketing sonore et sensoriel on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :