Les bons mots pour le dire… (G)

« On dit que l’argent ne fait pas le bonheur. Sans doute veut-on parler de l’argent des autres. »


G : Gainsbourg, Serge (?-?), Français

  Rendre l’âme, d’accord, mais à qui ?

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Si j’étais dieu, je serais peut-être le seul à ne pas croire en moi.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Qui a coulé le Titanic ? Iceberg, encore un juif !

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Je ne sais pas si dieu a crée les hommes. Ce dont je suis sûr, c’est que l’homme a crée les dieux.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Amour, hélas, ne prend qu’un seul m, faute de frappe, on écrit haine pour aime.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Chut! l’amour est un cristal qui se brise en silence.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Je ne veux pas qu’on m’aime, mais je veux quand même.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Prendre les femmes pour ce qu’elles ne sont pas et les jeter pour ce qu’elles sont.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  La beauté est la seule vengeance des femmes.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Les femmes, c’est du chinois. les comprenez-vous ? moi pas.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Si j’avais a choisir entre une derniere femme et une derniere cigarette, je choisirais la cigarette : on la jette plus facilement !

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Caresses et coups de poing dans la gueule sont les pleins et les déliés de l’amour.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  La laideur est supérieure à la beauté en cela qu’elle dure.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  La desespérance est un don de mec.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Quand on a tout, on a rien, d’où mon desespoir.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Pour la vie, il n’y a pas d’antidote.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Jamais je ne me suis aussi bien entendu qu’avec personne.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Je connais mes limites. C’est pourquoi je vais au-delà.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  J’ai besoin d’être toujours en mouvement. Dès le premier arrêt sur image, je sens que je vais crever.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  La vie me tuera et, peut-être, le moment venu, serais-je heureux d’être sa victime. D’autres meurent du cancer ou d’une attaque cardio-vasculaire. Moi je mourrai d’une maladie très simple, le retrait exténué de la vie.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Je serai fusillé d’une balle rouillée et je mourrai du tétanos.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Nos adieux seront partagés.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl


Retour en haut de la page


Gandhi, Mohandas Karamchand, dit le Mahatma (1869-1948), Indien

  La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre.

?
envoyé par Suzy

  La dignité de l’homme requiert l’obéissance à une loi supérieure, à la puissance de l’esprit.

?

Gibran, Khalil (1889-1931), Syrien

  Les fleurs du printemps sont les rêves de l’hiver racontés, le matin, à la table des anges.

?

Retour en haut de la page


Gide, André (1869-1951), Français
envoyé par Laurent Bidoire

  La véritable habileté est celle qu’au dernier moment l’émotion te conseille; l’intelligence de l’émotion.

Conseils au jeune écrivain

  La virtuosité n’a jamais rien produit que de banal.Ce n’est pas ton métier qu’il sied de perfectionner; c’est toi-même.

Conseils au jeune écrivain

  Choisis tes ennemis; mais laisse les amis te choisir.

Conseils au jeune écrivain

  Une certaine inquiétude de l’âme est le reflet de celle de la chair.

Conseils au jeune écrivain

  L’unité de ton livre, c’est l’unité de ta ferveur. Ecris, si tu veux, dans l’ivresse; mais, quand tu te relis, sois à jeun.

Conseils au jeune écrivain

  Ne prête à la louange qu’une oreille; ouvre les deux à la critique.

Conseils au jeune écrivain

  Ne crains pas d’étonner ni de déplaire; mais ne cherche jamais à étonner ou à déplaire; le véritable artiste, dis-tu, surprend toujours et déconcerte – oui, mais c’est à son corps défendant. Dans l’oeuvre d’art la seule étrangeté qui vaille est involontaire. Il est vrai de dire que la plupart des grandes oeuvres commencèrent par scandaliser; mais il est faux de croire que c’est à cause de leurs vertus nouvelles qu’elles scandalisent; et ce qui scandalise en elles, ce n’est point tant ce qu’elles apportent de neuf, que ce qu’elles se refusent &a
grave; apporter de vieux.

Conseils au jeune écrivain

  J’ai lu tel livre; et après l’avoir lu je l’ai fermé; je l’ai remis sur le rayon de ma bibliothèque, -mais dans ce livre il y avait telle parole que je ne peux pas oublier. Elle est descendue en moi si avant, que je ne la distingue plus de moi-même. Désormais je ne suis plus comme si je ne l’avais pas connue. -Que j’oublie le livre où j’ai lu cette parole: que j’oublie même que je l’ai lue; que je ne me souvienne d’elle que d’une manière imparfaite…n’importe! Je ne peux plus redevenir celui que j’étais avant de l’avoir lue.

De l’influence en littérature

  Un grand homme n’a qu’un souci: devenir le plus humain possible, -disons mieux : devenir banal.

De l’influence en littérature

Goethe, Johann Wolfgang von (1749-1832), Allemand

  Ce n’est pas assez de faire des pas qui doivent un jour conduire au but, chaque pas doit-être lui-même un but en même temps qu’il nous porte en avant.

Conversations, 1823

  Tout ce que j’ai publié n’est qu’un fragment d’une grande confession.

Mémoires

  On dit avec raison que le développement harmonieux de toutes les facultés de l’homme est ce qu’il faut désirer, et que c’est là la perfection ; oui, mais l’homme n’en est pas capable, et il doit se considérer et se développer comme un fragment d’être, en cherchant seulement à bien concevoir ce que sont tous les hommes réunis.

Conversations, 1825

  J’aime celui qui rêve l’impossible.

Le Second Faust

  Tout oeuvre d’opposition est une oeuvre négative et la négation, c’est le néant. Il ne faut pas renverser, il faut bâtir.

Conversations, 1825

  Tout ce qui passe n’est que symbole.

Le Second Faust

  Le talent se développe dans sa retraite ; le caractère se forme dans le tumulte du monde.

Tasso

  Toute théorie est grise, mais vert florissant est l’arbre de la vie.

?

  Une vie inutile est une mort anticipée.

Iphigénie en Tauride

Retour en haut de la page


Guitry, Sacha (1885-1957), Français   La plus grande saleté qu’on puisse faire à un homme qui vous a pris votre femme, c’est de la lui laisser.
?

  J’ai pris mon rhume en grippe…

?

  Ce qui, probablement, fausse tout dans la vie, c’est qu’on est convaincu qu’on dit la vérité parce qu’on dit ce qu’on pense.

?

  A quoi bon apprendre ce qui est dans les livres, puisque ça y est ?

?

  Il vaut mieux aimer qu’être aimé. C’est plus sûr.

?

  Si vous êtes un jour traité de parvenu, tenez pour bien certain que vous serez arrivé.

?

  Le passé se nourrit des minutes présentes.

?

  Ce qui fait rester les femmes, c’est la peur qu’on soit tout de suite consolé de leur départ.

?

  Le mariage est comme le restaurant : à peine est-on servi qu’on regarde dans l’assiette du voisin.

 ?

  Un raseur est un type qui parle sans arrêt de lui quand j’ai envie sans arrêt de parler de moi.

?

  Son sommeil était, de beaucoup, ce qu’elle avait de plus profond.

?

  Il faut dépenser pendant qu’on est jeune l’argent qu’on gagnera quand on sera vieux.

?

  La personne de ma femme n’a pas de prix, et je sais ce qu’il m’en coûte.

?

  Un mariage est rarement un mariage de raison, mais un divorce est toujours un divorce de raison : on se connaît.

?

  On dit que l’argent ne fait pas le bonheur. Sans doute veut-on parler de l’argent des autres.

?

  Je suis contre les femmes, le plus contre possible.

?
À propos

Je suis professeur de marketing à NEOMA Business School et chercheur au laboratoire CNRS DRM-DMSP (UMR7088) de Paris-Dauphine. Associé fondateur de l’agence de communication sonore et de design musical AtooMedia, je suis également Business Manager de la société Mediavea, experte en sonorisation de magasins.Diplômé en 2001 de TELECOM Ecole de Management (ex- INT Management) et d’une maîtrise en sciences de gestion, j’obtiens un doctorat ès sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine en 2007.

Publié dans Citations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site
  • 41,777 vues sur ce blog
Follow Identité sonore, marketing sonore et sensoriel on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :