Les bons mots pour le dire… (F)

« Un obstacle au bonheur, c’est de s’attendre à trop de bonheur. »


F : Flaubert, Gustave (1821-1880), Français

  On fait de la critique quand on ne peut pas faire de l’art, de même qu’on se met mouchard quand on ne peut pas être soldat.

?

  Il faut mettre son coeur dans l’art, son esprit dans le commerce du monde, son corps où il se trouve bien, sa bourse dans sa poche et son espoir nulle part.

?

  A un certain âge, les deux bras d’un fauteuil vous attirent plus que les deux bras d’une femme.

?

  Le comble de l’orgueil c’est de se mépriser soi-même.

?

  L’habit d’un arlequin n’est pas plus varié dans ses nuances que ne l’est l’esprit humain dans ses folies.

?
envoyé par Caroline Velez : caroline.velez@wanadoo.fr

  La manière la plus profonde de sentir quelque chose est d’en souffrir.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Ne pouvoir se passer de Paris, marque de bêtise ; ne plus l’aimer, signe de decadence.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

  Le souvenir est l’espérance renversée. on regarde le fond du puits comme on a regardé le sommet de la tour.

?
envoyé par Eric de Freslon : edfap@netline.cl

Fontenelle, Bernard le Bouvier de (1657-1757), Français

  Un obstacle au bonheur, c’est de s’attendre à trop de bonheur.

?

  A son médecin qui lui demandait ce qu’il éprouvait en sentant venir la mort :
-« Oh ! Rien qu’une très grande difficulté à mourir. »

à l’âge de 100 ans, proche de la fin

Retour en haut de la page


France, Anatole Thibault dit (1844-1924), Français

  Les sciences, séparées des lettres, demeurent machinales et brutes, et les lettres, privées des sciences, sont creuses, car la science est la substance des lettres.

?

Franklin, Benjamin (1706-1790), Nord-Américain

  Le coeur du fou est dans sa bouche, mais la bouche du sage se trouve dans son coeur.

L’Almanach du pauvre Richard pour 1733

  L’expérience est une école sévère, mais les fous n’apprendront dans aucune autre.

L’Almanach du pauvre Richard pour 1733

  Il n’y a jamais eu de bonne guerre, ni de mauvaise paix.

lettre à J. Quincy

  On n’est jamais trop âgé pour s’instruire.

?

  Où il y a mariage sans amour, il y aura amour sans mariage.

L’Almanach du pauvre Richard pour 1734

  L’oisiveté est comme la rouille ; elle use plus que le travail.

?

  Ne remettez pas au lendemain ce que vous pouvez faire le jour même.

Maximes pour l’Almanach du pauvre Richard

Retour en haut de la page

À propos

Je suis professeur de marketing à NEOMA Business School et chercheur au laboratoire CNRS DRM-DMSP (UMR7088) de Paris-Dauphine. Associé fondateur de l’agence de communication sonore et de design musical AtooMedia, je suis également Business Manager de la société Mediavea, experte en sonorisation de magasins.Diplômé en 2001 de TELECOM Ecole de Management (ex- INT Management) et d’une maîtrise en sciences de gestion, j’obtiens un doctorat ès sciences de gestion à l’Université Paris-Dauphine en 2007.

Publié dans Citations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site
  • 41,777 vues sur ce blog
Follow Identité sonore, marketing sonore et sensoriel on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :